Nathan ben Semah

29 juillet 2007

Une reconversion passionnée : la sculpture

Ayant cessé mon activité professionnelle, j'ai utilisé mes premières années à rattraper le retard accumulé soit par le manque d'envie soit par la nécessité de laisser au lendemain.

une_partie_du_jardin




C'est ainsi que j'ai fini la rénovation de ma maison, le jardin
(ma première passion)










DSC01090


Ma deuxième passion, les animaux et plus particulièrement les oiseaux








DSC01092


Très jeune, j'ai toujours admiré la beauté de la tourterelle.

Quel plaisir de les voir dans un des arbres faire son nid et jours après jours, attendre que les oisillons prennent leur envol vers le ciel.

Moment émouvant surtout quand elles décident de rester près de vous.






Ma toute, toute première passion ma femme et mes enfants......

Privilégiant l'éducation de nos quatre enfants et leurs installations dans la vie professionnelle, nous avons négligé un peu nos loisirs et nos envie de voyager.

Nous avons essayé de rattraper ce retard en visitant Israël, La Corse, Le Canada, la Martinique, l'Andalousie et Venise et bien sur un peu la France.


Sentant l'ennui se pointer à l'horizon et sur les conseils de ma fille aînée, j'ai opté pour un essai à l'atelier sculpture au Forum de Berre.
Le virus ensemencé, il  ne me quitte plus depuis.

premier_exercice_en_sculpture_la_feuilleUn premier exercice, passage presque obligatoire à tous les débutants : réaliser une feuille dans un bloc de pierre.

Exercice anodin pour certain mais d'un complexité inégalable : réaliser un pièce sur un modèle "vivant" qui évolue sans cesse et pour qui nous devons garder la forme initiale du premier coup de marteau.
Exercice qui a découragé plus d'un amateur à la sculpture.

Pensez un peu : un modèle qui, frais le premier jour, est aplati, cassé, brisé, presque sans forme trois mois plus tard. C'est grâce à la ténacité du professeur et des amis de l'atelier que l'on persiste à sortir une première "oeuvre" qui, en soi, est un peu signe de notre fierté.



autre_plan_lion_ail_Ce bas relief, inspiré d'un bas relief d'une colonne d'un  monastère en Espagne a évolué en fonction des évènements vécus.

Voulant transcrire la force du lion par sa majesté et sa royauté, j'ai essayé de le représenter rugissant.
le_lion_aill_


Le déces de mon père (z"l) a tranformé globalement ce lion. 


Je l'ai entouré de draperie et de colonne .

Il est "couronné" du chandelier symbolisant la force qui caractérisait pour moi la force de mon père.









vasque_a_fleur_autre_plan



Vasque à fruits en pierre d'estaillade de la carrière de Fontveiille.








vasque_a_fleur_detail

Détail de la couronne





LES MENOROTH DE HANOUCCA

La fête de Hanoucca a été pour moi, chaque année, l'occasion de réaliser une hanoukia originale.

Au gré de mon aspiration, des matériaux dont je disposais au moment de la réalisation, sont le résultat de ces hanoukioth que je présente aujourd'hui.

autre_mod_le_de_hanoukia







Gobelets en porcelaine brute, moulés dans une résine colées sur marbre rose poli




hanoukia_orn_e



Une façon originale de présenter la hanoukia pour la fête






premi_re_r_alisation_de_hanoukia


En pierre d'estaillade de la carrière de Fontveille,
cette hanoukia a été ma toute première qui fut lotée pour la première tombola du Gan Rivka à Aix en Provence











un_autre_mod_le_de_hanoukia

Quelques moules en résine

un socle en marbre jaune

une demande de ma seconde fille

une réalisation rapide d'une hanoukia la veille de l'allumage de la première lumière









un_mod_le_de_hanoukiaJPG




Une hanoukia en résine teintée dans la masse sur
une pierre d'estaillade sculptée








hanoukia_feuille_or


Une hanoukia composée de plusieurs matériaux qui combinés ensemble donnent cet aspect harmonieux

Son socle en marbre initailement brut, poli sans plus, laissant apparaître les nervures naturelles et profondes

Le support des veilleuses est réalisé simplement avec une volute en fer.

Les veilleuses en résine teintée dans la masse sont surmontées d'une feuille métallique dorée à l'or fin.






Un défi et une joie

En été, la synagogue d'Aix en Provence se remplit grâce aux vacanciers parisiens qui viennent se "rechauffer" et prendre quelques couleurs dans notre région.
Leur proposant quelqu'unes de mes beth hamézouzoth en résine, un fidèle marseillaise me demandant gentiment si je ne pouvait pas lui faire une hanoukia en marbre pour la gala de son Beth Hamidrach. Renseignement prit sur sa demande, je lui déconseillais vivement de poursuivre cette idée car les dimensions souhaitées nécessitaient pour déplacer la sculpture grue et camion, mais surtout qu'aucun plancher pouvait supporter le poids de "l'oeuvre".

Il me lança alors un défi : "Faites nous quelque chose qui serait le deuxième prix de la tombola de ce gala"
Défi lancé defi relevé.

Quelques volutes, quelques barres de fer et voilà l'affaire qui commence.

D'abord dans ma tête, puis sur une planche et enfin la première brasure

Elle a évolué pendant 5 mois pour prendre la forme définitive présentée au trésorier de la Yéchiva Dvar Abraham.

hanoukia_expos_e_lors_du_gala_Dvar_Abraham



un_autre_angle_de_vue_de_la_hanoukia


Plus de 100 volutes et 30 pièces de ferronerie sont brasées, nécessitant plus de 500 soudures

9 coupelles en laiton formées spécialement pour la hanoukia

9 vases en porcelaine de Chine

Feuilles d'ornement peintes à l'or fin.

Le tout sur une plaque de granite rose.

la_hanoukia_leureureux_gagnant_Rav_Shrumb_mr_guedj_et_le_r_alisateur

de gauche à droite : l'heureux gagnant de la hanoukia, Rav Schwob, votre serviteur, le lanceur du défi


DSCN5964_1

Sa place définitive au domicile de l'heureux gagnant




UN  PROJET FUTUR


        IMGA0584                                              



Un prototype qui deviendra dans quelques mois une hanoukia qui fera, je l'espère, la joie d'un heureux gagnant lors du grand gala du Cercle d'Etudes Juives de Dvar Abraham.







QUELQUES TRAVAUX

autre_plan_du_penseur



L'homme assis, le penseur universel


le_penseur













ecusson_om_de_face


Un écusson presque identique de celui de l'Olympique de Marseille

Sculpture réalisée en pierre d'estaillade des carrière de Fonvieille
Offert au Téléthon de Berre en 2004


ecusson_om














masque_africain


Esquisse d'un masque africain

La chevelure teintée par un apport de Silicate de sodium afin de fixer la couleur en profondeur










 

 







                                                                                la_plaque_du_beth_hamidrach___Aix





Une plaque signalant un Beth Hamikdrach dans la Synagogue d'Aix en Provence








la_paix_le_chalom



La Paix, le Chalom
pourquoi ne pas rêver?








les_ar_nes_1



Une perspective sur les jeux dans l'arène
( une réalisation combinée dans une pierre d'estaillade de la carrière de Fonvieille.
Les effets de perspective sont réalisées sur une épaisseur  ne dépassant pas quelques millimètres.
La pierre est teinte dans la masse selon la méthode d'imprégnation cristalline.






tete_profil


Un profit

essai d'un visage immaginaire 
aux lèvres démeusurée.









MA PREMIERE GRANDE OEUVRE

"Ma Jérusalem enchainée"

 

(Hanoucca 5765 – décembre 2004)

 

 

Tableau_synagogue_aix

 

Vous pouvez voir en détail la réalisation de ce tableau  : en tournant l'album photos

Si mon histoire vous était contée.

 

* Je suis formé de pierres du Gard, utilisée vers l'an 161 de notre ère, d'un dépôt lagunaire, molasse de couleur jaune pâle à ocre composée principalement de coquillages.

Ma pierre blanche centrale, beaucoup plus ancienne, est une pierre de Fontvieille, pierre compacte, au grain fin, est souvent utilisée lors de la restauration de monuments historiques.

 
* Mon histoire se lit sur le mur de gauche à droite et de bas en haut dans la rotation des aiguilles d'une montre.

 
* Le monde dans les temps lointains n'était qu'un amas de pierres qui se transforme lentement en un mur qui, hélas, se casse par l'emprise de l'alcool provenant de la vigne, rendant ainsi la vision floue.

 
Malgré tout, ces pierres se rassemblent pour être le support de la voûte céleste qui nous protège.

 
* La Ménora attachée par ses premières branches, se détache lentement pour devenir régulière.

 
Cette voûte redescend à droite par une colonne régulière, presque parfaite.

 
* Le miracle de Hanouca, la branche d'olivier, profondément marquée contraste avec le début du tableau.

 
* La fin du tableau se termine par la phase :
(- Im échkahékh Yéhouchalaïm tichkah yémini – Si je t'oublie jamais, Yérouchalyim, que ma droite me refuse son service) que chacun de nous doit avoir dans son cœur et dans ses pensées.

 
* Pourquoi cette chaîne sur les trois pierres centrale?

 
- Au départ, la pierre basse, début de la chaîne représente le début de l'emblème de la Knesseth en Eretz Israël avec
nly ( Chalem – entier), car Israël doit rester entier devant l'adversité, pour le combat dans la recherche de la paix.

 
- Au dessus, le livre qui, selon votre aspiration, peut être la Thora, le savoir…. qu'on nous force d'enchaîner par l'antisémitisme, le refus de l'autre, le droit à la différence. Cette Thora, ce savoir universel que personne, dans le monde, veut entendre son enseignement.

 
- Et enfin le symbole des cornes de bélier, représentant le sacrifice d'Isaac demandé par Achem à Abraham . L'animal enchevêtré par ses cornes, a été tué en sacrifice en l'honneur d'Achem.

 
* Il ne reste qu'à nous d'enlever cette chaîne par nos mitzvoth (bonnes actions) et par la Tsédaka.

En ces quelques lignes, je vous ai raconté mon histoire.

 
A Vous d'étendre la bénédiction d'Achem en faisant cette Tsédaka qui est le signe de notre solidarité envers notre prochain et envers celui qui est plus pauvre que nous.





LES FONTAINES



fontaine_1

Première fontaine installée dans mon jardin

C'est un ensemble de trois piéces distinctes, assemblées entre elles sur place

Cette fontaine est fonctionnelle




la_fontaine


















fontaine_coquille_autre_plan


Ma deuxième fontaine composée de deux éléments distincts assemblée sur place.

La vasque en forme de coquille "Saint Jacques" est surmonté d'un fronton où la branche d'oliviers et l'épi de blé sont les symboles de la Provence.



fontainne_coquille_de_face


















"A LA MEMOIRE DE....."


table_de_veuilleuse___la_m_moire_de
Cet ensemble est installée à la Synagogue d'Aix en Provence.

La table est réalisée en ferronerie d'art

Le marbre" vert de Chine" compose la table de veilleuses et le socle .

Cette table est surmontée d'une sculpture en pierre d'estaillade de la carriere de Fontveille où sont inscrit en lettres d'or et en hébreu les noms des défiunt pour lesquelles cette table a été offerte.





sculpture___la_m_moire_de

 

Détail du fronton de la table de mémoire











QUELQUES EXEMPLES DE PIECES
en RESINE-PLATRE


un_aper_u_de_quelques_sculptures_expos_es_lors_du_gala_Dvar_Abraham

un petit aperçu de ce qui peut être fait avec de la résine-platre :
veilleuses du shabbath
des beth mézouzoth
et bien d'autre choses....

Posté par Nathan ben Simah à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]